mardi, mars 19

La guerre des échanges s’enflamme à nouveau : une nouvelle interdiction en provenance des États-Unis ?

La guerre commerciale est ravivée après les déclarations de Trump : Tokyo perd 2%.

Les craintes d’une guerre commerciale sont revenues pour influencer les marchés internationaux.

Les dernières déclarations de M. Trump, en particulier, ont une fois de plus écarté la possibilité d’un règlement pacifique du différend et ont jeté de nouvelles ombres sur l’avenir des relations entre la Chine et les États-Unis. Cependant, les dernières rumeurs concernant l’arrivée de nouvelles bananes en provenance de Washington ont également pesé lourd.

Le Nikkei a clôturé la dernière session de la semaine avec des baisses de plus de 2%, préoccupé à la fois par la fermeture rouge de Wall Street, et par une guerre commerciale encore loin d’être résolue.

Guerre commerciale : qu’a dit Trump ?

Hier, jeudi 7 février, Donald Trump a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de rencontrer le président chinois Xi avant la date limite du 2 mars.

À l’occasion du dernier G20 argentin, la Chine et les États-Unis ont signé une trêve qui a mis la guerre commerciale en attente pendant 90 jours. Un temps nécessaire à la recherche d’un accord pour résoudre la bataille menée au niveau des droits et des tarifs.

La trêve susmentionnée prendra fin le 1er mars prochain, mais d’ici là, Trump et Xi ne se rencontreront jamais, selon les intentions du locataire de la Maison Blanche.

Larry Kudlow, le conseiller économique du président, a également jeté de l’huile sur le feu et a parlé d’un écart important entre les États-Unis et la Chine dans les négociations sur la guerre commerciale.

Nouvelle interdiction à venir ?

Ce qui a pesé sur le sentiment du marché, cependant, ce ne sont pas seulement les déclarations de Trump lors de la prochaine réunion avec Xi.

Au cours des dernières heures, les rumeurs se sont multipliées au sujet de l’introduction possible d’une interdiction des équipements de télécommunications chinois utilisés par les réseaux sans fil américains.

Le décret, toujours selon les rumeurs, sera signé d’ici le 25 février, jour du début de la conférence de Barcelone de la CMM, qui traitera de la cybersécurité et de la technologie en général.

Cette mesure pourrait jeter de nouvelles ombres sur une guerre commerciale qui, après des mois de hauts et de bas, continue de faire l’objet de discussions.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator