jeudi, mai 23

ROUNDUP/actions Francfort Ouverture : Dax s’élève bien au-dessus de 11100 points

FRANKFURT (dpa-AFX) – Le Dax (DAX 30) a nettement dépassé le pointage de 11 000 points récemment contesté mardi. Avec une hausse de 1,23 % à 11 150,30 points, l’indice de référence a également grimpé au-dessus du niveau clé suivant de 11 100 points. L’indice MDAX pour les moyennes entreprises a gagné 1,16 % à 23 749,87 points. L’indice clé de la zone euro EuroStoxx 50 (EURO STOXX 50) a augmenté de 0,85 %.

 

Au cours de la semaine précédente, le Dax avait chuté à 10 863 points en raison de nouvelles préoccupations concernant le différend commercial entre les États-Unis et la Chine, avant de se stabiliser quelque peu au début de la semaine. Les centres commerciaux d’Asie ont désormais continué à progresser. Mardi, par exemple, les marchés boursiers chinois, qui avaient fait état la veille d’une semaine de vacances, ont encore gagné du terrain. Aussi le Nikkei-225 (Nikkei 225) est après le week-end prolongé par un jour férié au Japon à nouveau sur le cours de récupération vers 21.000 points.

 

Alors que le différend commercial avec la visite de la délégation américaine de haut rang à Pékin dans la seconde moitié de la semaine revient au premier plan, des signaux positifs se font jour concernant le différend budgétaire américain : Plusieurs médias américains ont fait état d’un « accord fondamental » entre démocrates et républicains au Congrès américain, citant les principaux négociateurs. C’est un signal positif pour l’économie et la bourse, a commenté l’expert Thomas Altmann du gérant de fortune QC Partners.

 

En outre, le Premier ministre britannique Theresa May devrait faire une déclaration au Parlement en début d’après-midi sur l’état des négociations Brexit. Il ne devrait pas y avoir grand-chose à annoncer, croit Altmann. Le Brexit devient de plus en plus un jeu de patience. En fin de compte, May n’aura probablement pas d’autre choix que de reporter le Brexit, ce qui prolongera encore l’incertitude.

Fresenius SE (Fresenius SECo) a gagné 4,5 % au sommet du DAX et a montré une image positive sur le graphique. La tendance à la hausse amorcée au début du mois de décembre après le deuxième avertissement sur les bénéfices est intacte. L’analyste Gunnar Romer de la Deutsche Bank suppose que le groupe médical aura terminé 2018 en bonne santé et continue de recommander un achat avec un objectif court de 65 euros. L’action Fresenius coûte actuellement environ 47,70 euros.

L’action Continental (Continental) a bénéficié de la réaction positive des prix aux chiffres du concurrent Michelin (Compagnie Générale d’Etablissements Michelin SCPA). Le fabricant de pneus français avait augmenté ses ventes l’an dernier malgré une mauvaise ambiance dans l’industrie. Michelin a gagné près de 11 % dans l’indice CAC 40 de Paris, Continental 3,8 % dans le Dax. L’ensemble du secteur automobile européen a également été fort.