Les claviers MIDI sont des claviers de fabrication spéciale, qui sont généralement équipés de boutons, de molettes et de pads en plus du clavier de piano. En tant que contrôleurs, ils contrôlent des appareils compatibles qui peuvent recevoir des fichiers MIDI. MIDI est l’abréviation de Musical Data Interface et, dans le monde de la génération de sons, c’est une norme pour le transfert de données de contrôle.

Les modèles compacts sont équipés d’un simple clavier Synth Action, qui peut être joué librement et facilement sans qu’il soit nécessaire de peser lourdement sur les touches comme sur les pianos ou les pianos électriques. En tant qu’élément de contrôle entre différents instruments comme les synthétiseurs ou les claviers, les claviers MIDI assurent le transfert du signal. Avec le bon logiciel, vous pouvez composer de nouveaux morceaux de musique, les éditer, ajouter des rythmes et de nombreux éléments créatifs.

L’idée originale des claviers MIDI

note musiqueL’idée de l’interface numérique pour les instruments de musique a été élaborée dans les années 80 et n’a cessé de se développer au fil des décennies. Les synthétiseurs existaient déjà dans les années 60. Mais même à cette époque, les gens se sont battus pour une liaison judicieuse des instruments et le mélange des sons n’était possible qu’au prix de grands efforts et par le biais de câblages compliqués. Le principe de l’interface numérique pour instruments de musique a été introduit par Dave Smith en coopération avec Ikutaro Kakehashi, et même à l’époque, on ne pouvait pas imaginer à quel point le protocole de communication des données transférées pouvait être révolutionnaire pour le monde de la musique. Grâce au câble MIDI à 5 broches, une liaison entre les synthétiseurs pour lesquels l’interface a été conçue à l’origine est désormais possible.